HUMEURS DE COMM'

L' "intégré" au coeur d'une vaine polémique

10 juillet 2017

"Imaginez que je puisse savoir qui vous êtes grâce à vos like sur Facebook et me servir de ces informations pour vous influencer jusque dans votre vote... incroyable !".

Et pourtant nous ne sommes pas dans un film d'anticipation, puisqu'il ne s'agit là "que" de techniques de modélisation de données, qui vont corréler des aspects géographiques et démographique avec des milliers de données : personnalité, prise de décision, sujets importants... Bref, on sait qui viser, quand, et où.

Et celui qui saura vous influencer dans le choix de votre margarine peut aussi agir sur votre intention de vote et faire gagner un autre candidat. Pour comprendre comment, c'est sur Linkedin.

la suite...


Le marketing d'influence sur la sellette

Vendredi 23 décembre 2016


Le rapport "US Social Trends for 2017" d'eMarketer révèle que communiquer via des influenceurs risque de devenir de plus en plus compliqué pour les marques, malgré un essor important en 2016.

Les publications organiques (gratuites), devraient voir leur visibilité diminuer encore, en raison des filtres algorithmiques des médias sociaux. Mais surtout, selon le rapport, 2017 marquera une hausse des interventions de régulation des pratiques commerciales et un renforcement de la surveillance des contenus social media. Par exemple depuis le 3 octobre dernier, de nouvelles règles établies par les Normes canadiennes de la publicité (NCP) encadrent les commandites des blogueurs et autres influenceurs. Bientôt en France ?

Le nouvel eldorado de la communication digitale gratuite et universelle a fait long feu, et s'est transformé en miroir aux alouettes pour bon nombre d'enteprises. Pour autant cet resserrement des possibilités n'est pas synonyme de déclin pour la communication d'influence, bien au contraire. Celle-ci ne sera toutefois plus à la portée de toutes les entreprises mais deviendra rapidement une réelle valeur ajoutée pour les partenaires qui se professionnalisent.

Paris... ci la monnaie

Lundi 2 octobre 2016

Un contexte morose et des touristes qui boudent la capitale, il n'en fallait pas plus pour que la Mairie de Paris décide de prendre la parole et lancer une vaste campagne de communication diffusée en France et à l’international grâce à de nombreux partenaires pour soutenir la destination touristique (13% du PIB de la ville et 500.000 emplois à l’échelle régionale). "Paris est une fête et vous y êtes tous invités !" nous précise-t-on sur YouTube... Le film #ParisJeTaime propose une visite express de la capitale. C’est très "carte postale" et multiculturel, propret, mollement rythmé par la musique Just Need Your Love du groupe niçois Hyphen Hyphen. Dans ce film, Jalil Lespert nous rappelle ce qu'est Paris à travers ses monuments, ses boutiques, sa gastronomie mais aussi ses trésors cachés et la prétendue intimité des Parisiens. Sauf que "ce qui cloche à Paris ce sont les parisiens" paraît-il, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont plutôt discrets dans ce clip. En revanche on y reconnaît parfaitement Anne Hidalgo, madame la maire. "Ville unique et magique" dit-elle, "Paris sera toujours Paris !". Un point de vue très français, c'est peut-être bien là le problème...

La pub deviendrait-elle gênante ?

agence signature de pub strasbourg
Mercredi 27 juillet 2016

Certaines municipalités ont déjà pris la décision de bannir l'affichage de leurs murs, considérant le support publicitaire source de pollution visuelle. Pour ce qui est du contenu, en décembre 2015, la France avait obligé les agences à accompagner de la mention "Photographie retouchée", tous les clichés de mannequins à la silhouette "photoshopée".

Londres fait un pas supplémentaire, en affirmant vouloir montrer la société telle qu'elle est, éviter aux femmes de complexer et de perdre confiance en elles. Stop aux pubs zéro défaut ! Le nouveau maire, Sadiq Khan, a déclaré lundi 13 juin 2016 que les publicités mettant en avant des corps irréalistes allaient être interdites. A défaut d'être chaud, l'été sera honnête.

En clair, le vent tourne pour les publicitaires qui se sont longtemps attachés à faire rêver les consommateurs. Aujourd'hui la pub entre à marche forcée dans une phase de défiance qui va avoir pour conséquence d'aseptiser les messages (d'aucuns diront les appauvrir), mais surtout parler "vrai" : le focus sera irrémédiablement le produit, et non plus ses prétendus effets.

Comment traduire visuellement que la crème amincissante permet de gagner 1cm de tour de cuisse en 1 mois ? Vous avez 4 heures...

Pas fou de foot

Lundi 23 mai 2016

Tous les 2 ans, l'Europe du foot et la planète s'embrasent à l'évocation du choc de titans que représentent les phases finales de l'euro ou de la coupe du monde. Difficile du reste de ne pas être au courant dans un pays où les médias vont jusqu'à interrompre un reportage sur les réfugiés syriens pour nous informer qu'à Sochaux, Limoges vient d'ouvrir le score... Bref, viscéralement footeux serions-nous. Nombreuses sont les marques qui rebondissent sur le concept et proposent, ici des images à collectionner, là des places à gagner pour la finale.

Le constructeur #Hyundai se la joue perso, en capitalisant sur ce qui fait grincer des dents les anciens et ridiculise les stars, entendez par là la SI-MU-LA-TION. Splendide contre-pied : avec la campagne "les offres qui ne font pas semblant", le foot semble moins noble tout à coup. Peut-être la campagne parfaite pour la fédération française de... rugby.

Les voeux 2.0 : des anti voeux

Philippe ROSA CMI Consultant

Lundi 04 janvier 2016

Il est déjà loin le temps où le mois de décembre (et quelquefois bien plus tôt) était consacré à la création de la carte de voeux de l'entreprise, patiemment, passionnément, presque religieusement. "A cette époque", les voeux représentaient un exercice de style qu'il ne fallait en aucun cas rater, tant il devait représenter, transpirer l'ADN de tout une organisation. En 2016 les voeux sont électroniques (n'en déplaise à La Poste) et surtout expéditifs. "Une bonne année à la totalité de mon réseau !" Voilà, c'est dit. Passons à autre chose... Alors on se prend à regretter le papier de création, les découpes personnalisées, le vernis sélectif, et surtout l'adressage nominatif. Oui, les gens ont un nom, même s'ils font partie d'un réseau. Une question de budget ? Pas sûr... De priorité certainement, j'allais dire de considération, donc de communication.

Que reste-t-il des mouvements anti-marques ?

Philippe ROSA CMI Consultant

Lundi 28 décembre 2015

Le best-seller anticapitaliste de Naomi Klein "No Logo" est sorti il y a 15 ans déjà, peu avant les grandes manifestations de Seattle, capitale des revendications du mouvement altermondialiste.

Force est de constater que l'émergence de cet ordre nouveau n'a pas eu lieu. Cette année a même vu les stratégies des marques s'affiner un peu plus grâce au Brand Content, permettant de communiquer la marque quelquefois sans même la citer. Les marques se sont adaptées, en s’accaparant quelquefois le discours contestataire, à l'image de Chipotle, une chaîne de hamburger au positionnement anti mal-bouffe. Quantà lui, le « think different » d'Apple (qui date de 1997) véhicule plus que jamais l'ADN de la marque, n'en déplaise à Microsoft qui a bien du mal à imposer son -pourtant excellent- OS WinPhone, mais au storytelling très en deça de celui de la pomme.

Le Brand Content, autrement appelé contenu de marque a propulsé les marques au rang d'éditeurs, contournant ainsi la simplissime présentation d'une offre produit.

Alors laissons le mot de la fin à Tim Cook, patron d'Apple, qui résume de la plus simple des façons il y a quelques semaines : “Fiscal 2015 was Apple’s most successful year ever, with revenue growing 28% to nearly $234 billion."

La politique et l'intégré sont-ils compatibles ?

Philippe ROSA CMI Consultant

Jeudi 24 septembre 2015

Je reçois hier un email de prime abord plutôt surprenant : "Je suis un visiteur de votre site (www.communication-marketin-integree.info NDLR), que je trouve très enrichissant sur la CMI. Etant un futur candidat aux législatives dans mon pays, je souhaite savoir si la CMI peut être exploitée dans le domaine politique et plus précisément lors des élections".

La question mérite d'être posée, car si la réponse la plus immédiate semble être la négative, une prise de recul s'impose.

En effet, si l'on considère le fait que les femmes et hommes politiques sont devenus au fil du temps des "produits" marketing, savamment packagés pour la cible qu'ils visent, faisant l'objet de prises de parole dosées dans un plan de communication parfaitement orchestré, les attentes de retour sur investissement deviennent alors légitimes. Et de fait "l'intégré" peut être d'un grand secours, au moins dans la méthodologie qu'il déroule et dans le choix des outils de promotion. En revanche la mise en place d'instruments de mesure reste pour le candidat une problématique à résoudre, au moins financièrement.

Soyons toutefois honnêtes : la CMI ne sera jamais l'arme absolue qui permettra de maîtriser le débat politique sur les plateaux de télévision. Peut-être là où tout se joue en politique ?

Chemin de croix

vendredi 31 juillet 2015
Square Link, la jeune plateforme de marché publicitaire internet strasbourgeoise créée il y a tout juste un an jette l'éponge. Son pari était de promouvoir la publicité en ligne sans collecte de données personnelles et sans cookies. Des techniques largement utilisées par les grandes plateformes américaines comme Google ou Gmail qui en ont fait l'arme principale du ciblage. "L'éthique et les bonnes pratiques que nous avons défendues ont plu, mais cela ne suffit pas !" ont expliqué Jules Lagadic et Wassim Ghenima, les jeunes créateurs récemment primés au trophées Ellipse de l'IUT.

Il semblerait donc qu'à l'ombre des géants rien ne pousse, et que la monétisation pressentie de chaque service soit définitivement en marche, à l'image de Messenger et WhatsApp dont les stratégies viennent d'être dévoilées, afin que les géants soient encore plus grands, en surexploitant le principe des publicités ultra-ciblées, sensiblement plus onéreuses car infiniment plus efficaces...
Mais le sont-elles vraiment ? Ne vous est-il jamais arrivé lors de la visite d'un site à chercher fébrilement la petite croix destinée à faire disparaître la publicité avant même que celle-ci ne se soit totalement affichée ? N'est-ce pas devenu un comportement systématique face au chargement quelquefois interminable de certaines pages, que l'on soupçonne de scruter votre disque dur pour y sélectionner les indices d'une promotion pertinente ? Le succès de logiciels anti pub comme Weblok est symptomatique d'un éventuel début d'overdose.

Square Link était une belle idée, avec juste ce qu'il fallait d'utopie pour susciter l'enthousiasme et en finir avec les cookies censés améliorer notre "expérience" internet.  Expérience ? Ou chemin de... croix ?

Tempête sur Les community managers

lundi  5 janvier 2015
La réduction de la portée des publications gratuites sur Facebook est une réalité à laquelle les entreprises ne sont pas préparées. Selon le cabinet Forrester, la portée effective des messages organiques des entreprises sur Facebook est de seulement 2%, et de seulement 0.07% le taux d’engagement envers ceux-ci ! Par conséquent, plus de visibilité sans budget de communication. Une tendance qui devrait également concerner Twitter en 2015. En effet, son modèle de présentation inversement chronologique des tweets devrait bientôt être remplacé par un algorithme inspiré de Facebook, ce qui laisse supposer l’adoption d’un modèle économique semblable. Qui plus est, l'agonie de Google+ et l'atomisation des publics sur des réseaux sociaux de niches à l’utilisation confidentielle devraient constituer deux autres arguments plaidant pour un désintérêt de nos entreprises face au social média. A suivre...

Assurément pas créatif

vendredi 7 novembre 2014
Faut-il s'en étonner, le décalage entre les grandes stratégies digitales affirmées par les principaux assureurs et la réalité de leur communication est énorme.  Les discours d'innovation et de service se concrétisent plutôt en positionnements traditionnels basés sur la confiance et la qualité de la relation client. Mais à l'ère d'internet et des sagas (que les protagonistes ont finalement presque tous exploitées), elles ont eu tendance, selon Françoise Hernaez-Fourrier (Directrice du Planning Stratégique chez Ipsos ASI) ) à uniformiser le discours, et perdre de l'impact à moyen terme. A tel point que les registres du dévouement et de la proximité (comme People Protectors d'AXA) scorent désormais davantage ! "Ce constat vient conforter une stratégie gagnante : plutôt que de céder aux discours très traditionnels et commerciaux en période difficile, il est préférable de capitaliser sur des points forts très crédibles, capables de bien caractériser la marque". Une évidence qu'il était utile de rappeler.

Internationnalisation de la publicité : un danger pour la créa ?

lundi 18 août 2014
A force d'inviter les entreprises à penser "global", ne risque-t-on pas d'aller vers une uniformisation des publicités et donc un affaiblissement de la créa ? En fait c’est plus un souci marketing que publicitaire. Car "les marques se sont internationalisées et ont perdu les caractéristiques de leur pays d’origine, pourtant un bon facteur de différenciation et support de story telling" affirme Françoise Hernaez-Fourrier, Directrice du département Advertising Trends & Insights d’Ipsos. "Toutefois, si les marques lancent des copies internationales pour des raisons économiques, elles font quand même beaucoup d’efforts pour les décliner. Ces adaptations locales seront de plus en plus nombreuses, pour une plus grande interactivité avec le consommateur".
Voilà qui devrait rassurer les agences locales.

La F.F.T. se passe d'agence de pub

 mardi 27 mai 2014
La nouvelle campagne de publicité de la Fédération Française de Tennis démarre avec une série de 3 spots réalisés par les frères Tragha, qui collaborent en direct avec la FFT sans agence intermédiaire. Avec le message « J’peux pas, j’ai tennis ! », la communication vise à recruter de nouveaux licenciés durant l'open de Roland Garros. Le bémol, c'est que cette campagne sort en même temps que l'affaire d'agressions sexuelles répétées par un entraîneur à Paris et la Baule. Bad luck.

Le multimédia ne surprendrait-il plus personne ?

mercredi 26 mars 2014
Très intéressante campagne de la marque Apotek dans le métro à Stockholm. Moins pour l'originalité de "l'affiche" que pour le concept créatif : ce banal visuel ne s'anime qu'au passage du métro gràce à des capteurs astucieusement installés. L'effet est saisissant et démontre une évolution certaine en matière de communication. Car le multimédia en tant que tel semble ne surprendre plus personne, et il est désormais préférable de l'utiliser plus créativement, ici avec l'effet de surprise. Certains me disent parfois "en matière de pub on a déjà tout fait !". La preuve que non, et que bien d'autres territoires restent à imaginer.

Agence multimédia Strasbourg

Réseaux sociaux, Web 3.0, 4G... en route vers... quoi au fait ?

mercredi 12 février 2014
Xavier Niel, patron de Free, l'a rappelé il n'y a pas très longtemps : la bataille de la 4G n'en est pas une, dans la mesure où 92% des internautes n'attendent pas cette option avec impatience. D'où la question : le progrès est-il encore un progrès ? en d'autres termes le marketing est-il encore capable de créer la demande ? après tout rien ne semblait à l'origine plus inutile que la tablette numérique, avant qu'elle n'envahisse les tables de salons. "Mais ça c'était avant"... car à la lecture des nombreuses (et quelquefois contradictoires) prospectives de ce que deviendra le web dans les mois à venir, on est certain d'une chose : on est sûr de rien ! On plutôt si, les modèles économiques restent incertains, les succès sont rares et certainement éphémères.
Reste un constat, bien réel celui là, les individus exploitent de plus en plus les solutions digitales de manière nomade, notamment depui sla 3G et les smartphones. Les éditeurs devront s'y résoudre. Nous pourrions d'ailleurs créer une signature sous forme de jeu de mot : "Mobilisez-vous !". Mais c'est déjà pris, par une star du Dakar...